JSK-Dauphin Noir (0-1): le coach BIRINDWA satisfait, BUKASA héroïque et le record de BOKINGO

  • par
Partager sur les réseaux sociaux

Mardi 22 décembre 2020, dimanche 04 Avril 2021, chiffres à l’appui, après la victoire arrachée à Lubumbashi aux dépens du F.C Lubumbashi Sport (0-2), la patience a duré exactement 104 jours. L’A.S Dauphin Noir a finalement vaincu les signes indiens en s’imposant une fois de plus loin de sa base, sur les terres de la Jeunesse Sportive de Kinshasa (0-1).
Sur une balle arrêtée bottée par le capitaine Piscas Kirenge et déviée par un joueur dans la surface kinoise, Willy Bokingo d’une frappe anodine, a obligé le portier adverse à marquer contre son camp (47′). Le ballon a d’abord ricoché sur le poteau rentrant avant de se heurter sur un gardien de but complètement désemparé. Une précieuse réalisation jalousement conservée jusqu’au coup de sifflet final. Quelle solidité défensive! Déjà buteur contre le F.C Renaissance du Congo toujours à Kinshasa le 03 Mars dernier, l’offensif dossard 15 rejoint directement le deuxième rang de la hiérarchie interne des buteurs avec deux buts à son actif, lui qui a été acqui en intersaison.
Dans l’ensemble, le plus heureux de tous est sans nul doute le coach Birindwa Cirongozi qui n’a pas mis longtemps pour imposer à ses poulains sa philosophie de jeu. 28 jours après son avènement, l’homme a dirigé sa deuxième rencontre sur le banc de la meilleure équipe de la décennie 2010-2020 en province du Nord-Kivu. Non seulement il est fier d’offrir aux tricolores leur seizième point, Birindwa est surtout content du jeu séduisant pratiqué par ses troupes.
En conférence de presse post match, le boss de l’encadrement technique a martelé : « nous sommes déterminés à nous sortir de cette zone [de relégation, Ndlr]. Nous avons lancé l’opération 3 points et cela a commencé aujourd’hui, parce que c’est mon deuxième match. Le premier, nous l’avions perdu face à DCMP.
Nous avons eu le temps de travailler, c’est le début, nous allons nous relancer, on a encore douze matchs à jouer.
Rien n’explique que nous jouions le titre, tout est possible en football mais dans un premier temps nous jouons d’abord le maintien et sommes convaincus que nous allons y sortir inch’allah.
Dauphin faisait face à un sérieux problème d’animation offensive, nous y travaillons. C’est vrai, nous avons eu des occasions que nous n’avons pas su capitaliser aujourd’hui et face au Daring. On continue à travailler et je crois que nous allons nous améliorer.
Pour aujourd’hui, l’essentiel était de perfectionner notre animation offensive et défensive, on n’a pas pris de but nous  qui prenions de buts presqu’à chaque match. C’est le point positif pour nous.
Nous avons lancé l’opération trois points, Dauphin n’a pas sa place en Ligue 2, nous avons toujours notre place en Vodacom Ligue 1. On a quelques matchs à domicile, on va essayer de se relancer à partir de là
. »
Notons la présentation énormissime de notre gardien de but Jean-Chrysostome Bukasa Mangala, auteur de plusieurs arrêts décisifs qui nous ont épargné du pire. Pour le récompenser, le transfuge de l’A.S Maniema Union a été plébiscité « Homme du match. »

DirCom


Partager sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *